Juin 2018

Professionnelle confirmée, médecin de formation et dirigeante de l’entité en charge des Affaires Publiques au niveau du Groupe SANOFI sur un portefeuille de produits diabète et maladies cardiovasculaires, Corinne Duguay a fait appel à Arrêt sur Image à deux reprises dans sa carrière. Elle a accepté de partager avec nous son expérience.

Pourquoi avez-vous entamé un coaching ?

Depuis un peu plus de 20 ans chez Sanofi, j’ai occupé de nombreux postes, en filiale, régionaux, puis globaux, en changeant en moyenne, tous les 2 ans. Sanofi est un groupe au sein duquel de nombreuses passerelles sont possibles. Cette dynamique du changement me plait et je l’ai toujours recherchée. C’est ainsi que j’ai eu un parcours très riche, allant du médical, aux affaires publiques et  en passant par des responsabilités très business. J’ai toujours cherché à avoir une vision claire de l’environnement dans lequel l’entreprise évoluait dans une période de mutations profondes pour l’industrie pharmaceutique.

Dans la seconde partie de ma carrière, j’ai traversé une période de questionnements importante. J’avais besoin de sortie de ma zone de confort et de continuer à progresser dans des environnements différents. Ce qu’on appelle pudiquement une deuxième partie de carrière est souvent une période charnière car elle conduit à faire le bilan des expériences précédentes et à trouver les ressorts pour continuer à se développer tout en mettant à profit ces expériences passées. Jo dois ajouter , que pour ne rien simplifier cela a aussi correspondu à des questionnements qui étaient autant d’ordre existentiel que professionnel.

A l’époque, la Directrice des Ressources Humaines m’a proposé un regard extérieur. Je me suis dit :  « Pourquoi pas ? » Je ne l’avais jamais fait. J’ai rencontré 3 personnes et j’ai choisi Laurence.

Comment s’est déroulé le coaching ?

De façon très concrète et avec un objectif de résultat clair. Nous avons eu une session de travail longue qui m’a permis de soulever de nombreux points, à partir desquels j’ai clarifié mes perspectives.

Puis 2 ans après cet accompagnement, à l’issue d’une année compliquée avec une lourde charge de travail, j’ai éprouvé le besoin de revoir Laurence pour revenir sur les fondamentaux et trouver des éléments de réponse aux questions soulevées par cette période mouvementée.

Quels bénéfices avez-vous retirés de cet exercice ?

Cela m’a aidée à prendre de la distance. Laurence m’a apporté un regard bienveillant, mais exigeant sans complaisance. Ce que je cherchais.

La démarche d’Arrêt sur Image est très complète : un peu d’opérationnel, de concret mais surtout une hiérarchisation des sujets, permettant d’aborder aussi l’équilibre avec la vie personnelle. Ce fût une réflexion sur la clarté de mes limites et l’étendue de mes envies, sur ce que j’accepte et ce que je n’accepte pas. De plus, ce travail m’a aidé à formuler clairement ces éléments vis-à-vis de l’organisation.

Chaleureuse, intelligente, curieuse et professionnelle, Laurence sait initier la réflexion et m’a permis de répondre à des questions simples mais essentielles comme : « est-ce que c’est que je veux faire ? », « pourquoi ai-je réagit comme ça ? ». Autrement dit, l’échange a été un mélange de réflexion et de questionnement.

J’y repense régulièrement et je proposerais volontiers l’expérience à des membres mon équipe.

« Ce qui est très appréciable, c’est que Laurence connait bien l’entreprise, donc décode bien l’environnement. »

« Un regard honnête, des réactions franches, sachant me dire quand je suis à côté de la plaque. Un contact qui passe, une respiration.