Nos 

a

Comment gérer le stress au travail ?

28/08/2018 in Articles

Lire l’article

Comment réduire le stress des équipes? Question qui demande un réel personnel ou travail collectif et un accompagnement spécifique pour se focaliser sur les solutions constructives, et les expérimentations dans l’objectif de  ” travailler différemment”. Sur RTL j’ai tenté d’aborder ce sujet face à un invité focalisé quand à lui sur les études, les chiffres, les constatations et les alertes. Chacun son métier ! 

« Cessez d’être gentil, soyez vrai » – Thomas D’Asembourg

28/08/2018 in Articles

Restons attentifs à nos besoins, soyons justes avec nous-même, l’authenticité est un véritable chemin et un axe de développement, et c’est l’objectif de nombreux coaching . Je recommande cette lecture à toutes celles et ceux qui ne disent pas toujours ce qu’ils pensent et qui s’en mordent les doigts un jour, un bon basique  ! 

“Nous avons pris l’habitude de dissimuler ce qui se passe en nous afin d’acheter la reconnaissance, l’intégration ou un confort apparent plutôt que de nous exprimer tels que nous sommes. Nous avons appris à nous couper de nous-même pour être avec les autres. La violence au quotidien s’enclenche par cette coupure : la non-écoute de soi mène tôt ou tard au non-respect de l’autre. Cessez d’être gentil, soyez vrai ! est un seau d’eau lancé pour nous réveiller de notre inconscience. Il y a urgence à être d’avantage conscients de notre manière de penser et d’agir.”

« Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » – Raphaëlle Giordano

28/08/2018 in Articles

Ne baissons jamais les bras, ne cessons jamais de vouloir  se sentir heureux et accompli. Rien n’est définitif, nous avons une ressource énorme a utiliser pour avancer: notre volonté et notre envie, sortons de la ” routine” ! 

Camille, ce pourrait être n’importe lequel  ou laquelle d’entre nous. Quelqu’un qui a l’impression d’avoir une vie bien remplie, et qui pourtant n’est pas satisfait. Dans ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, on suit donc notre alter ego dans sa quête du bonheur auprès d’un « routinologue ». Et ce « docteur » de donner à travers ce récit tous les conseils que l’on attend lorsqu’on entre dans une période charnière de sa vie.

“Vous souffrez probablement d’une forme de routinite aiguë. – Une quoi ? – Une routinite aiguë. C’est une affection de l’âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude… – Mais… Comment vous savez tout ça ? – Je suis routinologue. – Routino-quoi ? Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves…”

 « Les quatre accords Toltèques » Don Miguel Ruiz

28/08/2018 in Articles

Un livre sur la liberté personnelle. Don Miguel Ruiz révèle la source des croyances limitantes qui nous privent de joie et créént des souffrances inutiles. Découverte d’un code de conduite capable de transformer rapidement notre vie

TRANSFORMATION DIGITALE ET CULTURELLE

14/06/2018 in Articles

Face à l’injonction de transformation, où en sommes-nous concrètement ? Comment faire évoluer nos organisations et leur culture ?

Du réseau des 150 ambassadeurs à l’animation des start-up intégrées en passant par les ateliers et les formations, Jean Jacques Thomas, Directeur Innovation de la SNCF Réseau nous présentera les expériences vécues avec ses équipes « d’innovateurs transformeurs ! ».

TEMOIGNAGE: UN COACHING ARRET SUR IMAGE

10/06/2018 in Articles

Juin 2018

Professionnelle confirmée, médecin de formation et dirigeante de l’entité en charge des Affaires Publiques au niveau du Groupe SANOFI sur un portefeuille de produits diabète et maladies cardiovasculaires, Corinne Duguay a fait appel à Arrêt sur Image à deux reprises dans sa carrière. Elle a accepté de partager avec nous son expérience.

Pourquoi avez-vous entamé un coaching ?

Depuis un peu plus de 20 ans chez Sanofi, j’ai occupé de nombreux postes, en filiale, régionaux, puis globaux, en changeant en moyenne, tous les 2 ans. Sanofi est un groupe au sein duquel de nombreuses passerelles sont possibles. Cette dynamique du changement me plait et je l’ai toujours recherchée. C’est ainsi que j’ai eu un parcours très riche, allant du médical, aux affaires publiques et  en passant par des responsabilités très business. J’ai toujours cherché à avoir une vision claire de l’environnement dans lequel l’entreprise évoluait dans une période de mutations profondes pour l’industrie pharmaceutique.

Dans la seconde partie de ma carrière, j’ai traversé une période de questionnements importante. J’avais besoin de sortie de ma zone de confort et de continuer à progresser dans des environnements différents. Ce qu’on appelle pudiquement une deuxième partie de carrière est souvent une période charnière car elle conduit à faire le bilan des expériences précédentes et à trouver les ressorts pour continuer à se développer tout en mettant à profit ces expériences passées. Jo dois ajouter , que pour ne rien simplifier cela a aussi correspondu à des questionnements qui étaient autant d’ordre existentiel que professionnel.

A l’époque, la Directrice des Ressources Humaines m’a proposé un regard extérieur. Je me suis dit :  « Pourquoi pas ? » Je ne l’avais jamais fait. J’ai rencontré 3 personnes et j’ai choisi Laurence.

Comment s’est déroulé le coaching ?

De façon très concrète et avec un objectif de résultat clair. Nous avons eu une session de travail longue qui m’a permis de soulever de nombreux points, à partir desquels j’ai clarifié mes perspectives.

Puis 2 ans après cet accompagnement, à l’issue d’une année compliquée avec une lourde charge de travail, j’ai éprouvé le besoin de revoir Laurence pour revenir sur les fondamentaux et trouver des éléments de réponse aux questions soulevées par cette période mouvementée.

Quels bénéfices avez-vous retirés de cet exercice ?

Cela m’a aidée à prendre de la distance. Laurence m’a apporté un regard bienveillant, mais exigeant sans complaisance. Ce que je cherchais.

La démarche d’Arrêt sur Image est très complète : un peu d’opérationnel, de concret mais surtout une hiérarchisation des sujets, permettant d’aborder aussi l’équilibre avec la vie personnelle. Ce fût une réflexion sur la clarté de mes limites et l’étendue de mes envies, sur ce que j’accepte et ce que je n’accepte pas. De plus, ce travail m’a aidé à formuler clairement ces éléments vis-à-vis de l’organisation.

Chaleureuse, intelligente, curieuse et professionnelle, Laurence sait initier la réflexion et m’a permis de répondre à des questions simples mais essentielles comme : « est-ce que c’est que je veux faire ? », « pourquoi ai-je réagit comme ça ? ». Autrement dit, l’échange a été un mélange de réflexion et de questionnement.

J’y repense régulièrement et je proposerais volontiers l’expérience à des membres mon équipe.

« Ce qui est très appréciable, c’est que Laurence connait bien l’entreprise, donc décode bien l’environnement. »

« Un regard honnête, des réactions franches, sachant me dire quand je suis à côté de la plaque. Un contact qui passe, une respiration. 

SEMINAIRE ARRET SUR IMAGE

22/05/2018 in Articles

Parce que depuis plus de 15 ans, nous avons fait vivre une EXPERIENCE UNIQUE à des centaines de femmes qui nous ont fait confiance, nous avons eu envie de proposer à celles qui ne nous connaissent pas, de partager un avant-goût de ce « moment privilégié hors du temps » !
Nous vous invitons à venir passer 1 journée « 100 pour sens Leadership au féminin »,
1 journée qui s’appuie sur une méthode originale & exclusive de Arrêt sur Image et qui a fait ses preuves,1 journée pour :
– Comprendre et trouver votre propre mode de management à travers des techniques et méthodes de développement du leadership,
– Révéler et valoriser vos forces,
– Actionner profondément une dynamique de changement,
– Ouvrir le champ de vos possibles,
– Formaliser vos ambitions et prioriser vos actions,
– Echanger, partager avec des femmes qui ont les mêmes problématiques que vous !

LE PROGRAMME DE TRANSFORMATION GLOBAL CHEZ NOKIA

10/04/2018 in Articles

le 12 avril 2018 au #15

Nous avons reçu Fatima Bakhti, Directrice du Développement des sites de Nokia dans le mondepour évoquer le programme de transformation global mis en œuvre chez le géant des Télécoms. Nokia compte à ce jour, 100 000 salariés et à ce jour une cinquantaine de sites majeurs dans le monde impliqués dans le programme de transformation Location Development. Ingénieur de formation, Fatima a fait une grande partie de sa carrière au sein d’Alcatel-Alsthom, puis Alcatel-Lucent, devenu depuis 2016, Nokia. Elle a occupé des postes à forte connotation technique, mais toujours avec une dimension managériale importante, jusqu’au rapprochement avec Nokia où elle été en charge du “Day 1 Readiness” pour les équipes Alcatel- Lucent lors de la fusion, avant de prendre la responsabilité du programme de développement des sites Location Development de Nokia dans le monde.

PROGRAMME
Sa mission
Deux objectifs clairs : être un employeur de choix & un Hub d’innovation.L’innovation se déroule sur l’ensemble des sites de Nokia à travers le monde. Et le fait d’être un employeur de choix est le souci de tous. Concret, opérationnel et pragmatique, le programme que Fatima dirige, s’adresse à l’ensemble des sites de Nokia dans le monde. En impliquant l’ensemble des organisations, il est “GLOCAL” : il favorise l’initiative locale dans son écosystème, mais au bénéfice du Groupe dans son ensemble. Holistique car couvrant l’ensemble des fonctions & thèmes de l’entreprise, il permet d’impulser, mettre en œuvre et partager des initiatives de transformation sur chacun des sites du Groupe. Le rôle de l’équipe de Fatima est d’accompagner, favoriser, mesurer et reconnaître les initiatives mises en œuvre localement, en pilotant l’ensemble et en animant une communauté à l’échelle mondiale. Il s’appuie sur l’ADN de Nokia, qui est de faire en sorte que ça se passe et dans la durée.

Comment ?

  • Animer une communauté et partager les bonnes pratiques
  • S’appuyer sur des relais du programme sur chaque site
  • Valoriser les initiatives à succès
  • Respecter et valoriser le rythme, la cohérence et l’unicité de chaque site
  • Mesurer le ROI des initatives et du programme
  • Communiquer en interne (Yammer, forum, ..) et en externe (Nokia Global Career)

Les moyens

  • Outils pour communiquer (Yammer pour partager les bonnes pra\ques, SharePoint, WebEx, …)
  • Outils pour mesurer
  • Forum annuel avec des prix
  • Du temps pour les relais dans les sites

Les relais du programme

  • Qui sont-ils ? Les relais dans les sites : des personnes qui ont du leadership, de l’envie, de l’enthousiasme et car c’est une mission en plus de son poste.
  • Quels bénéfices d’une telle mission pour eux ? une opportunité, une expérience complémentaire et un réseau.

LES CONVICTIONS DE FATIMA

“On ne peut pas demander au hasard d’accompagner le changement culturel, suite à une transformation majeure comme l’est une fusion. Il faut l’organiser, le structurer.”

“Un écosystème qui foncEonne, c’est un écosystème dans lequel les partenaires se rendent service.” “Tout le monde est unique. Chaque site est unique. Chacun a une idenEté et une ambition qui lui sont propres.”

“Pour que ça fonctionne, il faut une impulsion, le leadership pour le faire et surtout, surtout, de l’enthousiasme et de l’envie.”

“Le programme que je dirige foncEonne car il est très humain, mais aussi très business”.

“Le meilleur des modes opératoires : écouter les idées des gens.”

“C’est le “POURQUOI” qui importe”

“C’est un “serious game”, ce n’est pas la fête, mais c’est enthousiasmant. C’est ce qu’on appelle la “contagion positive””.

“Dans le cadre de ce type de programme, il faut accepter de naviguer dans le “gris”, “l’imparfait” et faire perpétuellement des ajustements.”

“En faisant, on devient. L’expérimentaEon crée de la confiance, de l’enthousiasme et de l’envie.”

Et c’est parce que ses convicMons sont si proches des nôtres, chez Arrêt sur Image, que nous avons été si heureuses de recevoir FaMma !

 

Marine de Scorbiac

REINVENTER LES FACONS DE TRAVAILLER !

10/04/2018 in Articles

Avril 2018

C’est l’histoire de Philippe Morel, diplômé d’Audencia, qui a roulé sa bosse durant 25 ans au sein de grands groupes internationaux, et qui a eu envie d’apporter sa pierre à l’édifice de ce monde qui commençait déjà à bouger. Philippe a toujours eu l’engagement de l’intrapreneur, l’envie de bousculer quelques codes trop établis, de réinventer le management des organisations et des équipes. En débutant en 1992 dans l’automobile, il a ainsi traversé la passionnante «révolution client » des années 90.

C’est en poste chez Bouygues Immobilier que Philippe a constaté l’écart grandissant entre les attentes des entreprises, de toutes tailles, et les réponses des acteurs de l’immobilier tertiaire, trop ancrées dans des contraintes architecturales. La recherche de flexibilité, la réduction des coûts, le besoin de services de qualité sont devenus tels qu’ils ont rendu le traditionnel bail 3-6-9 obsolètes. Ceci, sans compter sur la (r)évolution sociétale portée par les jeunes générations autour du «travailler autrement». Fort de sa motivation d’entreprendre, d’une curiosité sans borne et de fortes convictions, il imagine de nouveaux «lieux de vie au travail» mixant les entreprises de tous formats, du freelance, aux grandes entreprises, en passant par les TPE/PME et les start-ups, mêlant ainsi les écosystèmes, lors d’évènements professionnels et festifs. C’est en mai 2014 que Philippe présente ce nouveau «French Art de Vivre » à Martin Bouygues qui lui donne son blanc-seing pour se « détacher du porte-avion » en mode intrapreneuriat. C’est le début de l’aventure Nextdoor, nom qu’il rachète en juillet 2014 à une entreprise américaine.

4 ans après quasiment jour pour jour, le challenge est relevé et les défis n’ont jamais été aussi excitants: 8 sites ouverts (10 en cours de création et 80 d’ici 2022), 4 000 clients, 70 collaborateurs. Depuis juillet 2017, au-delà de Bouygues actionnaire historique, Nextdoor s’appuie sur un nouvel investisseur de poids : le groupe AccorHotels. Un gage d’ancrage et de confiance dans l’avenir pour accompagner la transformation de nos modes de vie, de notre rapport au travail ou au temps, mais aussi des relations que nous souhaitons expérimenter les uns avec les autres.

« Il se passe quelque chose… »

Parce que depuis 2014, « il se passe quelque chose » comme aime à le répéter Philippe Morel, et que Nextdoor en est un capteur, un révélateur, un symbole. Conçu pour répondre à un besoin, l’offre évolue au rythme de la transformation des usages, des pratiques et des besoins des travailleurs.

De l’offre de restauration communautaire « Modjo By Nextdoor » lancée en avril 2018, en passant par la « nextdoorisation » de grands sièges sociaux et d’hôtels, de l’application « Community » mise à disposition de tous les membres de la Communauté, Nextdoor incarne cet état d’esprit positif. Toutes ces initiatives sont des indicateurs du fait que Nextdoor est un acteur qui capte et intègre l’air du temps.

« Maison du jour » (vs « maison du soir »), «simplificateur de vie», «famille» ou «facilitateur de relations» sont autant d’expressions pour qualifier l’esprit Nextdoor (“Business Humanizer”). Un esprit qui traduit la mission que s’est fixée la maison : redonner du pouvoir d’achat aux entreprises et de la joie de vivre aux collaborateurs. Et pas seulement en mettant à leur disposition des mètres carrés.

« Nous sommes sur un tsunami. Il nous faut pédaler à la vitesse où nos clients évoluent, c’est-à-dire très vite !»  Philippe Morel voit dans la rapidité avec laquelle les besoins des clients évoluent, une source d’énergie et de confiance, créatrice de valeur et de bien-être.

Un accompagnement à forte valeur ajoutée avec Arrêt sur Image

Même enthousiasme pour la dynamique de changement au sein du Cabinet Arrêt sur Image qui agit depuis 25 ans au cœur de  ce monde qui se transforme, pour aider  les  hommes et les entreprises à  se réinventer sans cesse. Fondé par Laurence Dilouya, Arrêt sur image est un partenaire innovant, original et créatif  qui accompagne les  dirigeants, les comités de direction et les DRH des plus grands groupes, dans la transformation de leurs  organisations, de leurs cultures, de leurs modes de pensée et de l’évolution de leurs métiers.

La marque de fabrique  d’Arrêt sur image est  ce savoir-faire spécifique qui consiste à  composer  une alchimie  créatrice  d’énergie motrice, à mobiliser  des communautés , à créer de l’intelligence collective, à favoriser  la responsabilisation,  à  penser hors cadre,  dans le profond respect des hommes et de leurs besoins et dans un constant souci du bien-être de tous.

C’est pour cette expertise reconnue que Nextdoor s’est naturellement associé au Cabinet Arrêt sur Image. Tous deux partagent le même regard humaniste et différent, révélateur de richesse et catalyseur d’énergie. Nextdoor et Arret sur Image s’unissent pour accompagner toutes  les entreprises qui ont envie de réinventer leurs espaces et leurs modes de travail, en parfaite harmonie.

Vous voulez repenser vos modes de travail, réussir votre transformation en aménageant vos espaces de façon à ce qu’ils reflètent votre culture et embarquer vos équipes dans ce projet énergisant ? Contactez Nextdoor ou Arrêt sur Image ! Car comme aiment à le rappeler Laurence Dilouya et Philippe Morel, la mixité et le partage sont des sources d’énergie illimitées !