Nos 

a

Working mother : Nous sommes un très bon exemple pour nos enfants !

31/10/2018 in Articles

Toujours bon à rappeler aux mères qui travaillent, c’est bénéfique pour vos enfants, pour votre épanouissement et donc pour le leur ! Une vérité toujours bonne a rappeler pour tenter d’en finir avec la culpabilisation et le syndrome de wonder-women sur tous les fronts !

Travaillez tranquilles, soyez épanouies et impliquée, assumez votre plaisir de mener une carrière comme vous l’entendez , car vous êtes un bon rôle modèle, vous donnez le bon exemple, alors si en plus ce sont des études de Harvard qui le confirment ….relisons les, c’est une évidence prouvée depuis des années  ! http://hbswk.hbs.edu/item/kids-benefit-from-having-a-working-mom

L’accélération du monde est une illusion?!

31/10/2018 in Articles

Enfin un démenti clair sur cette perception biaisée et anxiogène qui s’est peu à peu imposée comme une vérité et  surtout comme une réponse a toutes les véritables questions que se posent les dirigeants pour comprendre ” ce qui ne va pas” : pourquoi on ne se transforme pas assez vite… Cette fameuse idée accélération doit être relativisée et surtout ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt des habitudes cultures, croyances process et autres freins !

A lire pour prendre un nécessaire recul sur le présent pour mieux se projeter dans le futur avec plus d’envie,  d’enthousiasme et de sérénité  https://www.hbrfrance.fr/chroniques-experts/2018/07/21233-lacceleration-du-monde-est-une-illusion/

Transformer en s’appuyant sur ce qui ne change pas …

27/10/2018 in Articles

http://hbr.org/2018/08/research-to-get-people-to-embrace-change-emphasize-what-will-stay-the-same

Réussir une transformation sans s’appuyer sur ce qui ne change pas, c’est être sur de réussir à échouer S’appuyer sur les forces, l’expertise, l’ADN, l’histoire est la meilleure façon de se projeter dans l’inconnu Cette démarche semble si logique, et pourtant, tous les directeurs de  transformation n’oublient-ils pas dans leur démarche de mettre en lumière cette évidente stabilité ? Cet article interessant rappelle l’évidence, très utile!

Sommes-nous égaux face aux feed-back?

27/10/2018 in Articles

Une étude menée au sein d’un groupe d’étudiants du MBA de Harvard démontre que les femmes tiennent compte des feed-back concernant leur leadership et adaptent la perception qu’elles ont d’elle-même, de façon plus marquée que les hommes. 

Les femmes sont donc très loin de surestimer leurs compétences. Elle sont plutôt tendance à s’attarder sur leurs points de ” faiblesse”, plutôt que leurs forces… C’est pourquoi nous nous attachons durant nos formations leadership à leur faire changer ce regard sur elles. Un long chemin…http://hbr.org/2016/08/the-gender-gap-in-feedback-and-self-perception?fbclid=IwAR3Zx-YXpGPbFGWxRKTXLbKuaOrxw0tlPdLu446Z12pE3vpVvsbKTj_CPjU

“Based on transformative learning theory (Mezirow, 1991), our study investigates the effects of peer feedback on MBA students’ self-ratings of leadership competence over time. A total of 221 individuals participating in MBA project teams rated themselves and others on four aspects of leadership competence at three time points during the program.

After students received peer feedback, their self-ratings decreased at subsequent time points, 3 and 6 months later; this effect was stronger for women than for men. In particular, women more quickly align their self-ratings with peers’ views of them, whereas men continue to inflate their self-images.”

Lire: The gender gap in self perception.HBR 31/08/2016 par Margarita Mayo.

Quel modèle de Leadership?

19/09/2018 in Articles

Lors de notre dernier atelier de partage de bonnes pratiques du 25/10/18 autour du  thème du leadership, nous avons échangé pour comprendre l’utilité concrète d’un modèle de leadership et surtout savoir quels en sont les impacts concrets sur les modifications de pratiques, de comportements et en quoi cela aide à la transformation de nos organisations.

Anita Cassagne, Head of Talent & Development de Nestlé Waters NorthEurope nous a présenté la démarche de Nestlé Waters, son application et les résultats.

Nos échanges ont répondu aux questions suivantes  comment créer un modèle de leadership ? Quelle démarche ? Ce modèle est-il appliqué ou pas  et comment en observer et mesurer les résultats sur l’organisation ?

Pour participer à nos cycles d’ateliers sur le thème du Leadership, contactez-nous!

PRISE DE POSTE STRATEGIQUE, LES BENEFICES D’UN COACHING INDIVIDUEL AVEC ARRET SUR IMAGE

10/09/2018 in Articles

SEPTEMBRE 2018

Directeur Général d’Elipsos, joint-venture entre la SNCF et la RENFE espagnole, Yann Monod a fait appel à Arrêt sur Image lors de sa prise de poste. Il a accepté de partager avec nous l’expérience de son coaching.

Comment décririez-vous l’expérience de coaching  Arrêt sur Image ?

Accompagné pendant plus d’un an par Laurence Dilouya, j’ai réellement vécu un « arrêt sur image »!

Dans un premier temps, j’ai tenté de comprendre, d’analyser et de poser mon mode de fonctionnement. Ce n’est que dans un deuxième temps que nous avons testé et travaillé des points précis avec un résultat immédiat.

Cet accompagnement a pris tout son sens par l’expérimentation pragmatique, par le test de trucs et astuces dans des situations concrètes et par conséquent, par l’amélioration réelle de modes de fonctionnement.

Quels bénéfices avez-vous retirés de cet exercice ?

Cela m’a permis de prendre conscience de mon mode de fonctionnement et d’automatismes construits avec le temps. Véritable mise à distance, j’ai pu mettre le doigt sur les « erreurs systèmes », celles qui pompent une énergie importante. J’ai pu ainsi, reprendre le contrôle « en manuel », autrement dit connaitre, qualifier et accepter mon mode de fonctionnement et donc l’optimiser pour être plus efficace et donner ma pleine mesure. Ce travail m’a également permis de libérer des aptitudes, bloquées en situations de tension.

Pouvez-vous nous donner quelques exemples de points travaillés au cours de votre coaching ?

  • L’image de soi, ses valeurs & « drivers », et sur cette base définir une vision dans le cadre de ses fonctions, la faire partager et embarquer ses collaborateurs.
  • Le niveau d’exigence vis-à-vis de soi ou de ses collaborateurs et ainsi donner une juste valeur aux parties prenantes.
  • Le leadership en comprenant et identifiant son propre style pour se libérer du standard vers lequel on tend et renforcer ses propres talents.
  • La communication, autrement dit la relation à l’autre, au n+1, au n-1, en travaillant le marketing de soi aligné avec son identité profonde.

Comment qualifieriez-vous le style d’Arrêt sur image ?

L’expérience tant théorique que pratique, la bienveillance, mais aussi le contact simple et facile proposé par Laurence Dilouya et son équipe, ont produit des effets concrets, pragmatiques et pérennes.

Le coaching avec Arrêt sur Image est pour moi, « un investissement qui vaut le coup » dans la mesure où j’en ai observé l’utilité et vois encore aujourd’hui, le retour sur investissement.

« Les employés d’abord, les clients ensuite » – de Vineet Nayar

28/08/2018 in Articles

Une simple idée peut lancer une révolution. Nous retrouvons dans ce livre notre fameuse méthode, qui a fait ses preuves, pour booster les changements dans les organisations que nous accompagnons: un pas chaque jour, un changement aussi minime soit-il par tous, et c’est l’organisation toute entière qui avance avec la logique de l’effet papillon ! A lire pour se nourrir d’expériences positives et réussies!

PDG de HCL Technologies, une multinationale indienne de services qui connaît une croissance la plus rapide et la plus forte, Vinneet Nayar a inventé la méthode de la pyramide inversée et développé des pratiques de management innovatrices reconnues dans le monde entier.

C’est ainsi que la simple idée de faire passer les employés avant les clients a révolutionné HCL Technologies, le leader mondial des services informatiques. Vineet Nayar, CEO d’HCLT, explique comment il a renversé la pyramide hiérarchique traditionnelle qui consistait à placer les intérêts du client en premier, pour mettre le management au service des employés. Chapitre après chapitre, il expose les différentes étapes de cette transformation radicale, qui a permis à HCLT de devenir le leader dans son secteur : • Impliquer davantage les employés dans les urgences de la société en leur permettant de connaître ses faiblesses, sa situation économique, ses possibilités d’évolution et ses projets. • Instaurer un climat de confiance en rendant transparentes les informations liées à l’entreprise et en favorisant la communication interne. • Renverser la pyramide hiérarchique en mettant le management au service des employés. • Libérer le potentiel des employés en encourageant l’esprit d’initiative, en décentralisant les prises de décisions, et en offrant aux employés la possibilité de faire changer les choses. Sincère, concret et novateur, ce livre offre des points de vue pertinents pour les managers désireux de développer leur business, et de faire de leur personnel leur principale force de croissance.

« L’entreprise du bonheur » – Tony Hsieh

28/08/2018 in Articles

Ce livre nous conforte dans notre philosophie et nos valeurs :  nous avons la même pratique et sommes convaincus qu’être drôle, décalé et insolite est constructif, et bénéfique au succès des projets de nos clients !

Nous en sommes convaincus et nous insufflons cet état d’esprit auprès des sociétés que nous conseillons, parce que trouver de l’accomplissement de soi au sein de son entreprise et avec ses équipes, s’amuser et prendre les choses avec le nécessaire recul est une grande bouffée d’air frais indispensable à tout changement réussi.  

A lire, pour ceux qui ne seraient pas encore convaincus que le bien-être des équipes est générateur de performance :

Pour développer Zappos, entreprise américaine de vente en ligne de chaussures devenue légendaire dans le monde entrepreneurial, Tony Hsieh a mis au cœur de ses préoccupations le bonheur de ses employés et de ses clients et n’a pas misé sur les profits et les rendements. Il a mis au coeur de ses préoccupations le bonheur de ses employés et de ses clients. Cette culture d’entreprise passionnée et différente a fait de Zappos un modèle de succès : son chiffre d’affaires a atteint 1 milliard de dollars en moins de dix ans. Et en 2009, Zappos est entré dans le giron d’Amazon : une transaction de 1,2 milliard de dollars !

étonner le client par la qualité du service, être drôle et un peu insolite, créer une équipe constructive et animée par un esprit de famille, etc.

« Osez la confiance » co-écrit par B. Martin – V. Lenhardt – B. Jarrosson

28/08/2018 in Articles

La confiance est aujourd’hui un grand thème récurrent et très en vogue surtout dans les injonctions données partout aux managers et dirigeants . S’est-elle pour autant installée dans les entreprises ? Pourquoi doit-on la revendiquer alors que cela parait être une évidence ? Pourquoi cette incantation à l’heure même ou de nombreux salariés n’ont plus confiance dans l’avenir de leur entreprise et parfois en leurs dirigeants ? 

Pour ceux qui ont suivi nos formation leadership, cela vous permettra de  réviser les basiques du leadership: instaurer une relation de confiance, nourrir la  confiance de en soi, développer la confiance des équipes ! 

Ce livre décrit comment Bertrand Martin a redressé l’entreprise de chantiers navals Sulzer grâce à une incroyable libération des énergies pour plus de responsabilisation et d’autonomie. Avec comme point de départ la singulière histoire de Bertrand Martin redressant l’entreprise Sulzer grâce à une spectaculaire libération des énergies basée sur la confiance, cet ouvrage interroge les dirigeants d’aujourd’hui sur leur pratique et les invite à oser la confiance et à la distiller à tous les échelons de l’organisation. 

Women’s Spring Forum 2011

28/08/2018 in Articles

Voir la vidéo

Arret sur image a animé un atelier sur le thème de l’assertivité au féminin lors de la journée organisée par Deloitte (Women’s spring forum) pour les femmes.

Un sujet toujours d’actualité car calibrer son assertivité, ni trop, ni trop peu est un challenge pour beaucoup de femmes. Dépasser les stéréotypes liés au comportement n’est pas simple,  travailler son image est une nécessité: de réduire le gap entre l’image de soi et la perception que les autres en ont .